Les enfants d'Eldar

Nom & URLLes enfants d'Eldar
Signaler une erreur
Crée le19/09/2017
Ajouté le01/09/2018
ParIra Hraoui
Résumé

Forum RPG city où le suspens et le mystère fleurtent avec notre réalité.

Description longue
Tagsenfants, d'eldar, rpg, construction, secte, foret, surnaturel, mystèrieux, roleplay, rôle, play, role-play, forum, croyance, islande, culte, religion, croyance, croyant, croyants
Ce jeu sur Tour de JeuNon Inscrit
Ce jeu sur SawenFiche sur Sawen
Avis

Votre ressenti en quelques mots

Ce jeu a 0 avis.

255 caractère(s) restants

Pseudo :

Tapez le code ci-dessus puis appuyez sur Poster.

Description Longue

Toute mon enfance, Hafnor n’avait été qu’un village isolé d’Islande. Les maisons colorées contrastaient avec le paysage enneigé du plateau. Toutes les familles se connaissaient et s’entraidaient, comme il est de coutume dans les communautés de cette taille. La vie était paisible, voir monotone pour un adolescent en quête de sensations fortes. Les seuls secrets d’Hafnor semblaient résider parmi les enfants d’Eldar, la congrégation religieuse vivant dans la vallée, le long de la rivière. Ils ne s'aventuraient en ville qu’en cas d'extrême nécessité, notamment pour emmener l'un des leurs à l'hôpital, en plus de leurs quatre visites annuelles afin de vendre leur production et acheter des matières premières. Nos parents nous interdisaient de descendre sur leur terrain ou de leur parler lorsqu'on avait l'occasion d'en rencontrer. Nous avons même appris à détourner les yeux à leur passage, malgré la fascination qu'ils nous inspiraient. De leur corps semblait jaillir une aura inexplicable. Ils remplissaient une pièce rien qu’en y pénétrant. Nous vivions avec et sans eux en même temps. Nous niions leur présence et eux s'accommodaient de la nôtre.

Tout changea lorsque le gouvernement islandais eut pour projet de construire le barrage sur la rivière. Ils luttèrent autant qu'ils le pouvaient pour conserver leur terre sacrée huit années durant. Ils firent la une de l’actualité nationale pendant quelques jours, avant que l’opinion publique ne se lasse. Des groupuscules firent le déplacement pour les soutenir, certains finirent même par rejoindre le culte. Mais l'État est tout-puissant et nul ne peut gagner contre lui. Expropriée, la secte se retrancha dans un ancien corps de ferme, au-delà de la forêt bordant le village. Un temple fut reconstruit. Les terres furent préparées en champs. Malgré la reprise d’une vie normale, ils commencèrent à nous haïr, nous, de ne pas les avoir défendus. Un jour de marché, ne pouvant plus supporter d’être dévisagé comme des parias, l’un d’eux fit un esclandre, très vite rejoint par d’autres de ses pairs. Ils promirent malheur sur ceux qui avaient laissé la maison d'Eldar être profanée de la sorte. Jörd, disaient-ils, reprendrait ce qu’on avait arraché à ses fils.


Le barrage maintenant fini, Hafnor se développe à une vitesse folle. Il ne reste plus grand-chose du village de mon enfance. De nombreuses entreprises internationales sont venues, attirées par une économie en pleine expansion, ramenant avec eux une nouvelle population. Beaucoup ignoraient tout des enfants d’Eldar, jusqu’aux récents événements. Ça a commencé par des cris surgissant de la forêt au milieu de la nuit. Des variations du niveau de la retenue d’eau, sans que cela puisse être expliqué rationnellement. De la fumée noire provenant de l’ancienne ferme. Il y eu également des conversions soudaines, des mères de famille qui quittaient tout pour rejoindre la secte, ou des adolescents fuguant pour traverser la forêt. Cependant, depuis une semaine, tout cela a pris un tournant bien plus sérieux avec le début des disparitions. Quatre personnes, dont la femme de la maire, se sont volatilisées. La police locale peine à trouver le moindre indice. Tous les doigts se tournent déjà vers la secte alors que cette dernière dépend plus que jamais de la ville pour s’approvisionner.

Revenir en haut